• lire l'article v

Escapade à bulles

Proche Paris | 27 Avril 2017

Cette semaine, vous quittez le bureau, louez sans prise de tête une voiture sur Drivy à deux pas de votre travail et filez à 1h30 de Paris, pour aller vous balader vers Reims. Là-bas, on vous a trouvé un super spot pour dormir, une table délicieuse dans une petite épicerie, un resto d'artiste, une galerie, des promenades, du champagne et même des cornichons à rapporter dans le coffre de votre voiture du week-end. 

Allez, à dans trois jours.

Où dormir

Où dormirOù dormir

La Demeure des Sacres
On pose sa tête près de la cathédrale, à la Demeure des Sacres, pour déambuler dans le salon d’époque art deco et taper une sieste sur les doux matelas des chambres au joli décor, de cet hôtel particulier datant de 1900. 
--
A partir de 153€
C’est

Où manger

Où mangerOù manger

1 - Pour le déj 
En intérieur ou sur la terrasse, on vous conseile de passer déjeuner Au Bon Manger, petite merveille tenue par un couple de Parisiens qui exercent leurs talents de dénicheurs de produits dans la région pour n’en ramener que le meilleurs à votre table. Du champagne de petits producteurs (bien sûr), du cheddar fermier, du chorizo noir… Vous allez avoir du mal à repartir.
--

L’épicerie au bon manger
7, rue Courmeaux, 51 100 Reims
Tél. 03 26 03 45 29
Le Facebook est
ici 


2 - Pour le dîner
Dîne chez le japonais Kazuyuki Tanaka et son restaurant DOKO KOKO. Des saveurs françaises, des créations brillantes et pas chichiteuses, le tout au rythme d’un menu unique de 29 €, qui change tous les jours.
--

Doko Koko
8 rue Colbert, 51 100 Reims
Tél. 03 26 35 16 95
Menu (entrée, plat, dessert) à 29 €
C’est
ici

3 - Pour le brunch
Quand on part bruncher, on n’a pas forcément envie de se faire agresser par trop de complications. Les plats élégants sont plein d’un charme idéal pour les lumière d’un dîner, mais juste fatigants lorsqu’on vient de se lever. Du coup, on file au Cabasson, son décor de brocante et ses assiettes 100% feel good.
--

Le Cabasson
37, rue Cérès, 51 100 Reims
C'est

Quoi faire

Quoi faireQuoi faire

1 - Faux et usage de faux
Reims c’est pas très loin de Paris. Mais ça ne veut pas dire qu’on va y retourner toutes les 5 minutes. Donc autant en profiter lorsqu’on y est. Et pour en profiter, il faut absolument grimper la montagne de Reims, véritable mille-feuilles géographique culminant à 288 mètres d’altitude. En haut, on prend l’air, on respire et on se promène, comme dans un film de Tim Burton, parmi les faux (voir photo) tricentenaires. Cool. 
--
Une balade sur la montagne de Reims
Un Itinéraire
ici 

2 - Bullons un peu
Parfois il ne faut pas chercher trop compliqué. Lorsqu’on est à Reims, on visite une cave à champagne. Parce que c’est beau, unique et qu’il n’y en n’a nulle part ailleurs sur Terre. Vingt mètres sous le sol, au cœur des crayères, trône la cave Veuve Cliquot. Ça vaut le coup d’oeil. 
--
La Cave Veuve Cliquot
1, place des Droits de l'Homme, 51100, Reims
Ouverte du 04/04/17 au 18/11/17
Sur réservation uniquement
Toutes les infos
ici

3 - Sur le chemin du retour
Remontez dans votre Fiat 500 sympa bookée sur Drivy et laissez filer quelques kilomètres de jolie route sous vos pneus pour atteindre Boissy-le-Châtel sur le chemin du retour. Après San Gimignano, Beijing et Habana, la galerie Continua et son casting d’artistes complètement dingue ont posé leurs oeuvres entre Reims et Paris. L’occasion d’aller y faire un tour pour se remplir un peu les yeux de “beau”, avant de reprendre la route. La vie continua. 
--
La Galerie Continua
46, rue de la Ferté Gaucher, 77169 Boissy-le-Châtel
Tel. 01 64 20 39 50
C'est

Dans le coffre : Vous allez vouloir ramener des cornichons

Dans le coffre : Vous allez vouloir ramener des cornichonsDans le coffre : Vous allez vouloir ramener des cornichons

Parce que le champagne, c’est trop évident, on revient le coffre du Drivy plein de cornichons. Et quand vos potes vous demanderont pourquoi, expliquez-leur que, selon la légende, les habitants de Reims se faisaient appeler les cornichons. Première raison possible : pendant la révolution française, les Rémois siégeant à l'Assemblée se trouvaient sous la corniche. Seconde deuxième raison : autour de la ville de Reims, on aurait fait fructifier une production de cornichons et dernière possibilité : ce surnom viendrait des vignerons, car les maraîchers cultivaient plus de cornichons que de légumes, du fait de leur meilleure conservation. Toujours est-il que ceux de la Maison Marc sont magnifiques.
--

La Maison Marc
C’est

Les petites bulles de Reims

Escapade à bulles
HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v