• lire l'article v

Independence Day sans les extraterrestres

Far West | 16 Mars 2018

L’Amérique vous fait fantasmer : les grands espaces, les aventures, le mélange des cultures. Sauf que c’est loin, que ce n’est pas donné et que vous êtes exigeant·e. Du coup, exigez le meilleur. Dans chaque région, on vous a donc trouvé le top du top, ce qui fait l’âme du coin, ce qui va vous dépayser totalement et bousculer tout ce que vous croyiez déjà savoir sur les USA. Et, comme le meilleur moment pour y aller, c’est évidemment pour le 4th of July, la fête la plus américaine et fun ever, on vous a aussi trouvé les meilleurs plans pour faire la teuf comme un·e vrai·e Américain·ne.

Le Nord-Est : la Bretagne des USA

Le Nord-Est : la Bretagne des USALe Nord-Est : la Bretagne des USA

Le berceau historique des États-Unis est peuplé de vieilles maisons coloniales perchées sur des rochers frappés par l’océan, de romanciers en recherche d’inspiration et de fans de fruits de mer. C’est le coin des premiers colons, des révolutionnaires, de Stephen King, d’Harvard, des sorcières de Salem et des frères Affleck. Le Nord-Est, la région la plus littéraire, la plus historique et la plus mystérieuse du pays, est idéale pour ceux qui aiment perdre leur regard vers l'océan en se posant des questions existentielles.    

Le logement de ouf. Pour jouer les romanciers torturés, dormez dans un phare centenaire sur une île de Rhode Island, cerné par une nature brute, le cheveu tourmenté par le vent.
Le resto typique. Woodman’s (lui aussi centenaire) est LE spot où déguster un menu de la région avec homard, clam chowder ou palourdes frites. Les Américains font des pèlerinages pour y manger.
La teuf du 4th of July. Boston, c’est un peu là où l’Indépendance a germé. Ne manquez pas l’énorme concert sur le quai de la rivière Charles, avec des canons qui pétaradent, toutes les cloches des églises qui carillonnent et, of course, les feux d’artifices.

Soleil et musique dans le Sud-Est

Soleil et musique dans le Sud-EstSoleil et musique dans le Sud-Est

Marais plein d’alligators, maisons colorées, chaleur et humidité… Le Sud-Est, qui s’étend entre l'océan atlantique et le golfe du Mexique, est une vaste région ensoleillée, fière de ses traditions et de sa musique (des rappeurs d’Atlanta au jazz de Louisiane, en passant par les clubs de Miami et la country de Nashville). La destination idéale pour qui adore danser, chanter et tenter le diable.
           
Le logement de ouf. Dans le berceau du blues et au cœur de l’Amérique populaire, dormez dans les anciennes cahutes des métayers, logements préférés des musiciens, dans un esprit fun et anti-luxe. Il paraît que, dans le coin, des gens ont déjà réussi à vendre leur âme au diable…  
Le resto typique. Coop’s Place, dans le French Quarter de la Nouvelle-Orléans, envoie des plats typiques cajun. On y va pour le gumbo, le cajun fried chicken et le jambalaya. Un resto blindé de locaux et une bonne intro à la cuisine de la Louisiane.      
La teuf du 4th of July. Nashville envoie du lourd : un des plus grands feux d’artifices des USA, un énorme festival avec des concerts de musique country, soul et classique, de la danse en ligne, des bottes de cowboy, des food trucks, etc.

Le Centre-Ouest, terreau de la famille Ingalls

Le Centre-Ouest, terreau de la famille IngallsLe Centre-Ouest, terreau de la famille Ingalls

Vous n’auriez jamais pensé partir dans ce coin des États-Unis. Pourtant, l’Amérique de La Petite Maison dans la prairie est pleine de surprises. Des Great Lakes aux Great Plains, des fermes aux parcs naturels, c’est une région agricole tranquille et fière de sa terre. C’est là que vous croiserez des Amish dans leurs charrettes, et que vous apprendrez à ralentir votre course effrénée pour manger des tartes. Et, si la ville vous manque, vous pourrez filer à Detroit ou Chicago.

Le logement de ouf. Au cœur du pays amish, dormez dans des cabines construites à la main et disséminées sur 60 hectares, avec vue sur les Appalaches. Chaque cabine a son porche, sa chaise à bascule, son jacuzzi et sa cheminée.         
Le resto typique. Inspiré par la cuisine de sa grand-mère et utilisant les vaches élevées par son père, le chef d’Ardent réinterprète des plats de la région pour servir une cuisine néo-américaine gastro, avec des délices comme le beer cheese pretzel ou la betterave BBQ.
La teuf du 4th of July. Le National Cherry Festival du Michigan c’est : un spectacle aérien, un marché d’artisans, une compétition de cracher de noyaux de cerise, une autre de manger de cherry pies, un parc de loisirs, beaucoup de bières et de BBQ.

Le Sud-Ouest des Amérindiens

Le Sud-Ouest des AmérindiensLe Sud-Ouest des Amérindiens

A la porte des parcs nationaux les plus célèbres des USA et flirtant avec la frontière mexicaine, il y a le Sud-Ouest américain, ses viandes dorlotées au BBQ, ses sites historiques amérindiens et sa nature à couper le souffle. Pour découvrir ce que les westerns ne montrent pas, c’est la qu’on pose ses valises et qu’on prend le temps de regarder les paysages au rythme de son Jolly Jumper.     
Le logement de ouf. Dans le Geronimo Trail Guest Ranch, au cœur de la nature du Nouveau-Mexique, on passe ses journées à dos de cheval à observer les animaux, on nage dans des ruisseaux, on pêche, on prend des cours de lasso et on regarde les étoiles autour d’un feu de camp.
Le resto typique. Au Texas, le BBQ est une religion. Et, à Austin, Franklin’s Barbeque est le resto où on fait 2h de queue pour manger le meilleur brisket du monde, cuisiné avec amour pendant 7h.    
La teuf du 4th of July. Le Navajo Nation, le plus gros territoire gouverné par les Amérindiens aux États-Unis, fête le 4th avec un carnaval, des feux d’artifices et, surtout, un énorme rodéo dont les concurrents viennent du monde entier.

L'Ouest anti-hollywoodien

L'Ouest anti-hollywoodienL'Ouest anti-hollywoodien

De Seattle à Los Angeles, l’Ouest n’est jamais tout à fait le même, mais toute la côte, baignée de soleil et de success stories, partage un certain lifestyle et un désir de renouer avec la nature. C’est le coin idéal pour les foodies qui aiment la randonnée, le kayak et le ski, regarder les étoiles, se perdre dans le désert et flâner sur une plage. Les gens qui, comme vous, aiment rêver grand.       

Un logement de ouf. Motel le plus insolite des States, le Hicksville Trailer Palace propose des trailers des années 1930-50, incarnation absolue du kitsch américain, avec BBQ, piscine, feux de camp, tir à l’arc et mini-golf.
Le resto typique. Visite incontournable pour ceux qui veulent se frotter à la vibe foodie de Seattle : le Pike Place Market et ses 500 restos, boutiques et bars. On y voit le Starbucks originel et on s’attable pour déguster des produits de la mer.
La teuf du 4th of July. Bend, nichée entre rivière et montagne, fait la fête à l’ancienne : pancakes, défilé d’animaux domestiques, concerts, jeux de foires à l’américaine (concours du plus gros mangeur de tartes, course en sac, hula hoop...) et des feux d’artifices.

Un 4 juillet aux USA

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v