• lire l'article v

La Terre du milieu

Centre | 6 Septembre 2017

Cette semaine sur Out Of Office, on s’est recentré. Comment ? En filant vers le Cantal, département certes pas bien chaud, mais absolument sublime, débordant de fromage, de burons, de nature et joliment habillé de ces timides montagnes auvergnates qui se cachent dans la brume, de peur qu’on les regarde. Bienvenue dans la terre du milieu.

Où dormir

Où dormirOù dormirOù dormir

1 - L’école réinventée
Quelle idée folle de réinventer l’école. C’est pourtant ce qu’a fait ce couple en transformant un ancien bahut en petit château très stylé, décoré entre délire fin de race et moments de bravoure colorés. Chaud, cosy et tellement beau qu’on a du mal le quitter.
--
La Fontaine de Grégoire
Le Bourg, 15110, Saint-Urcize
160€/nuit pour chambre et petit-déjeuner
Tél. 04 71 23 20 02
Le site est

 
2 - Dans ma cabane du Cantal
Le Cantal possède certes quelques jolis villages, mais son principal intérêt, ce qu’il y a de vraiment précieux dans la région, c’est son aspect sauvage. Ici, on veut dormir dans une cabane. Mais pas une construction fatiguée en bois de cagette, un petit prodige d’ingéniosité comme celle d’Alta Terra, au pied du Puy Mary. Quatre chambres, un spa, un bain nordique, un hammam, un resto plus, donc, une cabane aux grandes fenêtres, au charme impeccable et à l’ambiance “nid” parfaitement réussie.
--
La cabane d’Alta Terra
Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne, au pied du Puy Mary
Pradel, 15300, Lavigerie
Ouverte toute l'année, pour des séjours de 2 nuits minimum
En février, en juillet, en août et les week-ends prolongés, les réservations se font pour des séjours de 3 nuits minimum
100€/nuit ou 120€ avec petits-déjeuners apportés sur place + accès au hammam et au sauna
Tél. 04 71 20 83 03.
Le site est
 
3 - Entre mai et octobre…
… Vous avez les deux logements les plus incroyables du Cantal : ceux d’Un Jour en Auvergne. D’abord, le buron de Niercombe, ancienne bergerie aménagée en gîte perché sur la colline. Ici pas d'électricité, mais de jolies bougies, une vue calme et silencieuse sur les chaînes montagneuses endormies et une déco intérieure rupestre et précise comme une chanson de Brassens. Pour 150€ de plus, vous pouvez même demander à être ravitaillé en produits du coin.
--
Le Buron de Niercombe
15450, commune de Thiézac
2 nuits-3 jours/950€
Tél. 06 80 24 23 33
Le site est


Ensuite, la maison d’hôte de La Chapellenie, l’une des plus vieilles bâtisses du coin agrémentée de 4 grandes chambres. On vous laisse regarder les photos ici.
--
La Chapellenie
8, rue de Noailles, 15000 Aurillac
A partir de 150€/nuit
Tél. 06 80 24 23 33
Le site est ici

Où manger

Où mangerOù mangerOù manger

1 - La famille
Chez Remise, c’est la table du petit village de Saint-Urcize, dirigée par le même couple coupable des belles chambres de La Fontaine de Grégoire mentionnées plus haut. Tous les matins, le gendre de la mifa s’en va au marché du coin avec son panier et revient avec morceaux de Cantal, tranches de viande d’Aubrac, soupe aux orties, truites au lard, picausel… Une table vivante, agitée, populaire et incroyablement sympathique.
--
Chez Remise
Le Bourg, 15110, Saint-Urcize
Menu entre 15 et 19€
Tél. 04 71 23 20 02
Le site est


2 - Un classique
Au pied d’une belle maison aux volets bleus, on déguste un menu en mode festin à 37€, fait de ce que le terroir du Cantal propose de plus délicieux. Le pitch est assez classique : produits issus de l’agriculture (raisonnée) du coin, main de maître en cuisine, voyage aux marchés locaux le matin… Ce qui compte ici, c’est l'exécution. Et elle est parfaite.
--
Auberge de Concasty
15600, Boisset
Menu à 37€
Tél. 04 71 62 21 16
Le site est


3 - Le cuistot de Brassens
La chanson de Brassens pourrait parler de lui. Sans façon, les Auvergnats lui ont tendu la main et voilà l’Anglais Chris Wright aux manettes d’un des meilleurs bistrots du pays avec son Épicerie de Dienne. Un coin épicerie, un coin café-restaurant, un petit menu entré-plat-fromage-dessert pour 23€ et, dans les assiettes, les envolées timbrée du grand-breton des montagnes du Cantal. Surréalistemment bon.
--
L’Epicerie de Dienne
Le Bourg Dienne, 15300
Menu à 23€
Tél. 04 71 20 59 84
Le site est

Quoi faire

Quoi faireQuoi faireQuoi faire

1 - Petites églises, grosses surprises
Si les Auvergnats ne sont pas de grands expansifs, ce n’est pas vraiment une surprise. Pourtant superbe, la région se cache en permanence, ignore totalement Google maps et ne se révèle que parfois, aux audacieux allergiques aux sentiers battus. Les églises du Cantal sont un parfait exemple de cette élégante discrétion. Toute petites, très peu décorées, elles se trouvent presque par hasard, souvent en hauteur et donc à l’aplomb d’un beau point de vue. Dans leurs intérieurs réservés, presque rien, sinon les traces de constructions comme sorties de terre sans violence, entre les minéraux, les pierres et les bouquets de fleurs des champs posés là par les locaux. Des éruptions silencieuses.
--
On vous conseille celle-ci
Et celle-là


2 - Le glacier qui a perdu
Il y a plus de 20 000 ans, un glacier, se croyant chez lui, a voulu passer le Pas de Cere. Naïvement, il a poussé, poussé, pour pénétrer le territoire et la rivière, mais face à lui, une force autochtone inamovible lui rendait la vie dure. Ne lâchant, rien, le Pas de Cere a fait fondre le glacier, concédant seulement dans la bataille quelques brèches, au travers desquelles coule désormais la rivière (la Cère donc). Le zénith de cette lutte millénaire de la terre contre la glace c’est donc les Gorges du Pas de Cere, auxquelles on peut rendre d’émouvantes visites, pour se souvenir de cette grande bataille gagnée par l’Auvergne, bien avant Gergovie.
--
Le Pas de Cere
Toutes les infos ici

Dans le coffre de notre Virtuo

Dans le coffre de notre VirtuoDans le coffre de notre VirtuoDans le coffre de notre Virtuo

Le Cantal ne se vit jamais aussi bien qu’en voiture (c’est grand). Malin(e)s, vous avez, avant de partir, téléchargé Virtuo, cool appli de location de voiture 100% mobile qui vous permet de louer, en quelques clics, des Mercedes Classe A et GLA qui s’ouvrent, comme par magie, grâce à votre smartphone. Le contact mis, vous avez ensuite dévalé les pistes auvergnates, jusqu’aux Caves de Salers. On visite, on découvre les procédés d’affinage, on déguste des merveilles locales, puis on va faire un tour dans la boutique. Avant de remplir son coffre de quelques beaux morceaux de Salers bien emballés.
--
Téléchargez Virtuo ici
Les Caves sont

Un week-end dans le Cantal

Bienvenue en Terre du Milieu

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v