• lire l'article v

Le meilleur resto de France

Sud-ouest | 9 Juillet 2018

Tout n’est pas perdu. Tout n’est pas envahi. Il existe encore des endroits bien planqués auxquels on ne pense jamais. Où l’on ne croise personne sinon quelques randonneurs farouches égarés sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et des vaches. Où l’on peut passer des heures sans entendre autre chose que le bruit du vent et le clapotis des lacs. Et parmi ces lieux de plus en plus rares, on a trouvé le plus beau : l’Aubrac, haut plateau volcanique perché au sud du Massif Central.   

Où dormir ?

Où dormir ?Où dormir ?Où dormir ?

Dans un souvenir de colo
Les jolies colonies de vacances de ce bon vieux Pierre Perret reprennent du galon avec cette magnifique bâtisse rénovée par Cyril Lerisse, son propriétaire, doté d’un immense talent pour allier le design à l’ancien. Chaque chambre est absolument unique et charmante, on peut louer un loft pour une semaine avec les copains et, le soir, on dîne tous ensemble dans le grand séjour. Il ne manque plus que les batailles d’édredons pour retomber en enfance.
--
La Colonie
12470 Aubrac
Tél. 05 65 51 64 79
De 50 à 155€ la nuit


- Sinon, dormez comme un loir dans une ancienne maison de berger perdue au milieu d’une prairie, le Buron de Cap-Combattut. Tout est d’une simplicité désarmante et l’on se sent chez soi avant même d’avoir posé ses valises. Murs de granit épais, charpente et escalier en pin, tables en frêne… On voudrait troquer son morne bureau contre ce beau buron.
/ Contactez Maïté au 06 74 81 89 19

Où manger ?

Où manger ?Où manger ?

Dans un OVNI
Au risque de casser sa tirelire, impossible de sillonner l’Aubrac sans faire un détour chez Bras. Perché sur les hauteurs de Laguiole, son architecture futuriste tout en transparence a de quoi surprendre, mais on comprend mieux une fois à l’intérieur. La vue. Celui qui n’a jamais été assis sur une de ces banquettes à regarder la brume envelopper le bâtiment n’a pas vraiment vécu. Côté assiette, on ne dévoilera que l’entrée en matière, pour vous mettre l’eau à la bouche : une salade de fleurs et de plantes du jardin, plat mythique qui évolue en fonction de la récolte (asperge, fougère, houblon, artichaut, arroche, épinard, pak choï, moutarde, blette, cresson, trèfle, ail des ours, carotte, fenouil, radis rose, pois, chayotte, tomates, potirons…). Le reste est simplement divin.
--
Bras
Route de l’Aubrac, 12210 Laguiole
Menus entre 145 et 230€


- Passez un moment sans chichi chez Germaine, véritable institution nichée sur la place principale du minuscule village d’Aubrac. Toute en boiseries, la grande salle semble figée dans le temps. On s’y attable pour manger une bonne part de fouace — sorte d’énorme brioche locale à la fleur d’oranger à se rouler par terre. Sacrée Germaine.

Quoi faire ?

Quoi faire ?Quoi faire ?

Partir un jour, sans retour
Le concept est simple. On prend son auto et on roule roule roule. L’avantage de l’Aubrac étant (entre autre) d’être situé à mille lieues de tout (notamment de Paris), la nature est restée exceptionnellement vierge, et l’on peut battre colline et plateaux des heures durant sans croiser personne. Il existe des circuits de marche bien balisés, mais c’est l’occasion ou jamais de se perdre dans les hautes herbes.

On ramène quoi ?

On ramène quoi ?On ramène quoi ?

Du thé d’Aubrac
Plante aux vertus légendaires, le thé d’Aubrac calmerait un cheval piqué par une guêpe. C’est dire sa puissance. Même si, en vacances, le stress semble un lointain souvenir, il risque de rappliquer sitôt franchi le périph. Et de vous poursuivre le reste de l’année dans le métro. Sauf si vous avez votre thermos de thé d’Aubrac avec vous. Malin.  
--
La Grange au thé
48260 Nasbinals
Tél. 06 07 76 36 81


- Et, évidemment, un couteau Laguiole tout droit sorti de la manufacture d’origine du village du même nom. Visitez la forge et, si vous êtes chanceux, vous pourrez voir les couteliers en plein façonnage de votre lame. Authentique.

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v