• lire l'article v

Un éternel printemps

Italie | 12 Février 2018

Ce week-end, on va le passer à Rome, ville des coeurs éperdus et des amours brisés. En partie pour fêter le 14 dans LE bled de la Saint-Val’, entouré d’oiseaux qui célèbrent la douceur du climat (voir ici) et baigné d’une lumière qui n’existe franchement pas ailleurs. Et en partie parce qu’il y a peu de touristes à Rome en février. On aime en poésie et on vit en prose.

Où dormir

Où dormirOù dormir

1 - Comme dans un opéra
En plein centre, dans un bâtiment de patricien du XVIe siècle, on entre dans ce Airbnb chanmé, avec ses quasi 6 mètres de hauteur sous plafond, ses frescos tout autour et ce décor qui n’a sa place qu’à Rome.
--
Le palais romain d’Airbnb (photo)
120€ la nuit
C’est


2 - Comme dans un château
Plus tradi, vous avez l’hôtel relais Castello, sorte de château construit sur les ruines d’une villa romaine. Un peu excentré, le relais se rattrape grâce à ses chambres décorées comme dans un film costumé et ses dîners al fresco face à la vue panoramique. Si vous bookez la suite, vous aurez même le luxe de voir la mer depuis votre terrasse perso.
--
Castello della Castelluccia
Via Carlo Cavina, 40, 00123 Rome
A partir de 80€ la nuit
Le site est ici


3 - Comme en 2018
Parce que oui, Rome sait aussi être moderne, vous pouvez choisir la version hipster du séjour avec ce Airbnb décoré de néons dans le très bohème quartier de Monti.
--
L’appart’ de hipster
80€ la nuit
C’est

Où manger

Où mangerOù manger

1 - Votre salle secrète
Si vous vous demandez à quoi ressemble un resto romain fortiche en pasta, essayez celui-là. Pas loin du Vatican, Arlù vous laisse réserver une table dans sa petite pièce secrète et vous régale de ses plats maison au top.
--
Arlù    
Borgo Pio 135, San Pietro
Le site est ici


2 - Chic chic chic des Romains !
Malgré son emplacement à 5 minutes à pied du Colisée, la clientèle de la Taverna est 90% locale, au point même de croiser des gladiateurs costumés prenant leur pause entre quelques clichés. Les pâtes sont délicieuses, de même que la chicorée cuite au four avec scamorza fumée, un plat du coin assez dur à trouver loin de Rome. Si Arlù propose une déco raffinée, ici c’est le charme populaire pur sucre qui domine.          
--
Taverna dei Quaranta (photo)
Via Claudia, 24
Le site est

Quoi faire ?

Quoi faire ?Quoi faire ?

1 - Tous les chemins mènent à Rome
Créée en 312 av.J.-C pour être une route, la Via Appia Antica  est désormais un parc national de 3500 hectares débordant des moult trésors de l’infini patrimoine romain. De ruines séculaires au mausolée de Romulus, jusqu’aux catacombes de San Callisto, on enfourche son vélo pour donner quelques coups de pédale au travers d’une histoire matérialisée un peu partout. Bonus : on peut même y croiser des moutons.
--
Via Appia Antica  
Infos par
Ou par ici en VO


2 - Borghese à l’aise
Les jardins de la Villa Borghese partagent un certain nombre de caractéristiques avec les bancs publics de Brassens. Comprenez qu’ils accueillent un paquet de couples venus se faire des bisous. Mais si on préfère la pudeur, on peut simplement s’offrir un tour du magnifique parc rempli d’oeuvres d’art en Rosalie, ou encore partir en bateau autour du temple. Les Buttes Chaumont de Rome, mais en mieux.
--
Jardins de la Villa Borghese
Piazzale Napoleone 1
Le site est


3 - Les histoires d’amour finissent mal ?
Prenez une glace à la Gelateria dei Gracchi, puis marchez 10 minutes vers la place Saint-Pierre. En demandant, vous trouverez un véritable coeur brisé de pierre, celui de l’architecte du Vatican Bernini qui n’a apparemment pas eu autant de chance dans ses conquêtes amoureuses que dans ses ambitions artistiques. Si vous voulez vraiment faire honneur au Saint des amoureux, allez donc voir Saint-Valentin himself (ou plutôt son crâne) à la Basilique Santa Maria (sur la gauche). En revanche, c’est un peu morbide. Puor vous remonter, enchaînez ensuite avec un petit tour dans le quartier de Testaccio.
--
Basilica of Santa Maria   
Piazza della Bocca della Verità, 18


4 - Un vert bohémien
Le cafè Bohémien porte bien son nom et vous accueille comme la chanson d’Aznavour. Ici, on commande de quoi s’envoyer un cool apéritif, en laissant traîner son regard sur les murs recouverts de toiles des artistes locaux, au son du piano qui peut être utilisé par tout le monde. La première «librairie-café» à Rome.
--
Cafè Bohemien
Via Degli Zingari,36
La page Facebook est ici

On ramène quoi ?

On ramène quoi ?On ramène quoi ?

Le marché Borghetto Flaminio est une espèce de marché aux puces dans lequel vous croiserez des jeunes branchés de la ville, des manteaux stylés, de la vaisselle, des bijoux, des vinyles… il n’y a pas que les ruines pour fouiller le passé de cette ville.
--
Marché Borghetto Flaminio
PIAZZA DELLA MARINA 32
Tous les dimanches de 10h à 19h
Le site est

Week-end à Rome

HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v