• lire l'article v

Sur la tombe de Voldemort

Très Grande Bretagne | 10 Janvier 2019

Il y en a qui se laissent abattre par quelques gouttes de pluie et un ciel grisâtre et qui râlent sur le mauvais temps, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était. Et puis il y en a qui n’attendent pas le soleil pour profiter de la vie. Pour retrouver le moral, les Français feraient bien de prendre une leçon auprès des Ecossais, à Edimbourg, où on passe des nuages, au soleil et à la grosse averse toutes les 30 minutes. Ce qui n’empêche personne de s’émerveiller devant le palais de Holyrood, maison de vacances en Ecosse de la Queen Elisabeth, avec son abbaye en ruine so romantic, devant le château d’Edimbourg qui domine la ville, de courir les petites boutiques, les pubs et les cafés, de gravir la colline de Holyrood Park, coin de campagne en pleine ville…

Où dormir ?

Où dormir ?Où dormir ?

Dans l’hôtel parfait
Le duo d’architectes Grzywinski + Pons a transformé un immeuble géorgien du XVIIIe siècle du centre d’Edimbourg en un hôtel ultra design et chaleureux, avec ses murs pastels verts et roses, ses plantes et ses meubles en osier où vous posez vos valises dans un mignon studio avec cuisine. Au rez-de-chaussée, un bar à cocktails et son excellent mixologue, un coffee shop pour prendre son petit-déj, mais aussi des cours de yoga, de méditation et de cuisine et un spa avec massage, reiki et réflexologie. Un hôtel que vous ne pourrez quitter qu’en larmes.
--
Hôtel Eden Locke
127 George St
A partir de 110 €/la nuit


- Si votre budget est serré et que vous ne voulez pas faire comme tout le monde, dormez dans une église du XIXe siècle métamorphosée en auberge de jeunesse, le Belford Hostel, avec les hauts plafonds et vitraux d’origine. Ambiance communauté monacale, le billard et les bières en plus.

Où manger ?

Où manger ?Où manger ?

Chez des bobos écossais
Il paraît que les Britanniques mangent n’importe quoi. Pour vous détromper, il y a Timberyard, un resto beau, branché et très bon. Posé dans un ancien entrepôt et tout de bois paré, on y mange une cuisine bistronomique locale, de saison et typiquement écossaise, comme le maquereau rôti, chou rave et cresson, la sole-pomme de terre ou, pour les curieux, les boulettes de tripes de cerfs accompagnées de chou, pomme et kimchi. Le tout arrosé de beaux vins biodynamiques. Sublime.
--
Timberyard
10 Lady Lawson St
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 17h30 à 21h30
Tél. 0131 221 1222
Résa conseillée
Menu en 5 plats à 40 £


- Ne manquez pas un incontournable d’Edimbourg : le temple du cochon, le bien nommé Oink. Impossible de rater ce spot de street-food, il y a toujours devant une queue pleine d’amateurs de sandwichs au porc rôti (avec garniture et sauce). Les cochons, hyper quali, viennent de la ferme d’Adam Marshall et de Sandy Pate à Berwickshire, les créateurs de l’échoppe.

Quoi faire ?

Quoi faire ?Quoi faire ?

Hanter les lieux hantés
Vous n’êtes pas venu·e en Ecosse pour éviter les fantômes. Alors autant aller les chercher où vous serez sûr·e de les trouver : dans le cimetière gothique de Greyfriars, soi-disant le plus hanté du monde. La légende raconte que le chien Bobby, fidèle par-delà la mort, revint durant 14 ans sur la tombe de son maître John Gray… Le cimetière est tellement mystique que JK Rowling s’est inspirée des noms sur les tombes pour inventer ses personnages : vous pouvez donc vous recueillir devant la tombe de celui dont il ne faut pas prononcer le nom (Thomas Riddell), ou celle du professeur Macgonagall.
--
Cimetière de Greyfriars
26A Candlemaker Row
Nombreuses visites guidées proposées à la tombée de la nuit : hautement recommandées ! Se renseigner à l’entrée du cimetière
15 £ environ


- Baladez-vous à Stockbridge, quartier bobo plein de cafés cool, de restos et de boutiques d’antiquaires. Le dimanche matin, le marché de Stockbridge, typiquement britannique, s’installe là avec ses stands de petits producteurs indépendants qui donnent plus envie les uns que les autres. Petite préférence pour Scotch & co spécialisé dans les scotch eggs (œufs panés et frits).

Où boire un verre ?

Où boire un verre ?Où boire un verre ?

Dans un bar secret
Si vous ne connaissez pas l’adresse, impossible de trouver ce bar à cocktails. Vous descendez des escaliers, vous retrouvez face à un ouvreur et là vous pouvez entrer. L’ambiance est à la fois branchée avec le DJ qui passe de la musique et cosy, avec alcôves, bougies et grand bar où les barmen shakent les sublimes cocktails en cadence et taillent de la glace. Essayez le Bramble (gin, citron, sirop de sucre et mûres), la spécialité du bar. Juste ce qu’il faut pour vous chauffer avant d’aller dans un des clubs de la ville.
--
Bramble
16A Queen Street
Tél. 131 226 6343

On ramène quoi ?

On ramène quoi ?On ramène quoi ?

De la brebis
Dans un pays où 2 habitants sur 3 sont des moutons, difficile de ne pas exceller en fromage de brebis. I.J Mellis Cheesemonger est la caverne d’Ali Baba du fromage local. Remplissez votre valise de fromages fermiers comme le cheddar au lait cru, l’« Hebridean Blue », un bleu au lait cru produit par des fermiers de l’île de Mull, ou le Corra Linn, fromage au lait cru de brebis orange produit dans le Lanarkshire.
--
I.J Mellis Cheesemonger
30a Victoria St
Tél. 0131 226 6215
Tous les jours de 9h30 à 19h, le dimanche de 11h à 18h

Sur la tombe de Voldemort

Escapade à Edimbourg
HyggeBox

Dans la même catégorie

afficher plus d’articles v